Get to know a brand: Balenciaga

Get to know a brand: Balenciaga

Cristobàl Balenciaga, unique designer-couturier, naît en 1895 à Getaria en Espagne d’une mère couturière et d’un père marin. Suite au décès inattendu de ce dernier, sa mère élève le futur grand maître de la mode dans un milieu modeste et l’initie naturellement à la couture depuis son plus jeune âge.
 
En 1919, le couturier de génie s’impose comme une référence dans le monde de la mode et ouvre sa première maison haute couture à San Sebastian, résidence principale de la cour d’Espagne. Il côtoie alors la famille royale et habille les reines d’Espagne, mais aussi celles des pays voisins comme la Belgique.
 
Étant donné l’impressionnant succès de sa première boutique, il en ouvre deux supplémentaires, l’une à Madrid et l’autre à Barcelone, avant de quitter les terres espagnoles durant la guerre civile. Il décide donc de s’installer à Paris où il inaugure un quatrième magasin, en 1937, qui connaît une réussite immédiate. Le designer continue malgré tout de s’inspirer de la culture de son pays d’origine pour réaliser ses créations à la fois élégantes, épurées et sculpturales.
 
Dans les années 60, le jeune espagnole qui révolutionne la mode démontre sa facilité à jouer avec la structure et les matières des vêtements. Il crée même des matières comme le gazar qui est une matière aérienne tout en volume, parfaite pour la haute couture. Il surprend d’autant plus en proposant des tailleurs courts et décintrés, des robes BabyDoll ainsi que des tuniques en I.
 
En 1968, Cristobàl Balenciaga se retire en Espagne car la société française évolue. En effet, il déplore la perte du luxe, de l’élégance et l’apparition des mini-jupes. Il décèdera finalement en 1972 d’une crise cardiaque.
 
En 1997, le monde de la mode assiste à la renaissance de la marque grâce à Nicolas Ghesquière qui en devient le directeur artistique. Ayant le souci du détail, il lui offre un second souffle tout en respectant l’esprit du fondateur ; il est dès lors considéré comme le fils spirituel de Cristobàl. Cependant, il ajoute aux créations et aux défilés un univers futuriste pour aider le label à se relever.
 
Alexander Wang reprend le flambeau en 2012 après le rachat de la maison Balenciaga par le groupe Kering. Ce jeune talent met de côté son style très streetwear pour à son tour respecter les fondamentaux du créateur. Malheureusement, il ne parvient pas à exprimer sa créativité à travers l’élégance parisienne et est remplacé en 2015 par Demna Gvasalia, créateur de la célèbre basket Triple S. Ce dernier réussit à redresser l’image de la marque grâce à des influences techno et sportswear. Il fait également défiler des mannequins atypiques dans des décors plus passionnant les uns que les autres.
 
Irina Khä collabore maintenant depuis plusieurs années avec le label et vous propose ses pièces favorites, comme la Triple S ou encore le sac Hourglass disponibles sur l’e-shop ou en boutique.

 

 

Leave a comment

All fields are mandatory

name:
E-mail: (Non published)
Comment: