First rencontre avec Laetitia Bica

First rencontre avec Laetitia Bica

Derrière l’appareil photographique de Laetitia Bica

Il y a trois ans environ, lors d'un concert à Bruxelles, j’ai eu le plaisir de découvrir le travail de la photographe Liégeoise Laetitia Bica. Son travail allie différents secteurs artistiques tels que la musique, la mode, le cinéma et la danse. Très proches des artistes qu’elle shoot, Laetitia parvient à mettre en scène, de manière humoristique, douce et poétique, la nouvelle génération de créateurs.

Après l’avoir suivie sur les réseaux sociaux, j’ai finalement eu la chance de la croiser de nouveau à l’occasion de l’enregistrement de Coubiac, un groupe water rock bruxellois. Laetitia m’apprit qu’elle venait tout juste de sortir sa première monographie FIRST, une sélection fine de ses travaux accompagnée par un très beau texte de Jeffrey Tallane, la transgression, le rire.


Irina Khä a aimé sa belgitude

Bien qu'elle voyage beaucoup, Laetitia Bica met aussi en scène de nombreux créateurs belges tels que les créateurs Jean-Paul Lespagnard and Alice Knackfuss ou encore le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui. 

La philosophie d’IRINA KHÄ étant la promotion de l’authenticité et de la créativité, il nous a semblé cohérent et même incontournable de faire découvrir le travail de cette jeune artiste liègeoise au travers de notre boutique.


Pour reprendre les mots de SophieCarré: Le travail de Laeticia Bica revendique une belgitude ouverte […] établissant la photographie comme un échange constant et enrichissant. L'ouvrage s'adresse à un public jeune […]. Pour Jeffrey Tallane, ce livre c’est transgresser les règles pour nous faire vivre de merveilleuses expériences et nous faire rire.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: